Vidéo City Paris : de la vraie chambre au faux studio

Depuis le week-end dernier, je n’ai pu échapper au soudain et spectaculaire déferlement d’articles sur les YouTubeurs déclenché par la première édition de la Vidéo City Paris. J’ai donc hésité à faire ne serait-ce qu’un billet sur ce sujet, vous imaginant à l’avance souffler et regimber devant un énième décryptage de l’événement. C’est pourquoi je me contenterai de vous livrer une rapide réflexion à propos de cette photo, postée par le compte Twitter officiel de Vidéo City Paris le 6 novembre et accompagnée d’autres images montrant le Salon vide la veille de son ouverture :

VCP

 

L’image est troublante, d’autant plus lorsque l’on regarde les trois photos qui l’accompagnent lors de la publication :

vcpbis

D’un côté, la vision d’un petit appartement aux allures étrangement familières ; de l’autre, des images montrant la scène du salon Vidéo City Paris ainsi que des éléments de communication de l’événement. C’est seulement en me remémorant les articles que j’avais lus à propos du Salon et de ses attractions que je compris soudainement ce que venait faire cette photographie d’un appartement lambda au milieu de ses consoeurs. Il s’agit en fait de la photo d’une photo, celle figurant sur le panneau représentant grandeur nature la « chambre » de Cyprien, le YouTubeur français aux huit millions d’abonnés. L’expression « chambre » choisie par les journalistes pour désigner le décor habituel de Cyprien est intéressante. Dès son installation dans cet appartement, qui a correspondu au début de sa production assidue en ligne, le YouTubeur le comparait à un showroom Ikea, du fait de son côté impersonnel. Trois ans plus tard, la plaisanterie est presque devenue réalité ; dans sa vidéo « Snapchat » du 22 novembre 2014, Cyprien signale un changement de décor, insoupçonnable à l’écran : sa chambre vient d’être reconstituée en studio, pour lui permettre de produire selon des exigences plus professionnelles (et notamment, d’échapper à l’environnement bruyant de son appartement parisien).

Par rapport à Enjoy Phoenix ou Jenesuispasjolie dont j’évoquais les chambres parallèles dans un précédent article, le YouTubeur franchit ici un pas supplémentaire : la chambre sort du domicile pour gagner le studio. Par conséquent, le panneau qui trônait à Vidéo City Paris ne représentait pas la chambre de Cyprien, dont nous ignorons l’apparence actuelle, mais celle de son studio professionnel. La planéité du support choisi – un panneau, et non une reconstitution trois dimensions – est d’autant plus intéressant qu’il renvoie plus que jamais à une conception de la chambre comme décor et non plus comme lieu de création.

vcpter

Les photos suivantes du panneau que l’on peut trouver sur les réseaux sociaux (ici, celle de Jérôme Colombain, journaliste pour France Info) le montre d’ailleurs en arrière-plan des nombreuses photographies et selfies des visiteurs, venus se mettre en scène à la place de leur idole, devant un décor identique. La synthèse de cette manifestation de grande ampleur, qui a donc été le théâtre d’une double tentative : celle des YouTubeurs de quitter leur chambre, et celle de leurs abonnés d’y entrer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *