Le phénomène des tutos. Apprentissage et transmission du geste à l’heure du 2.0

Le 13 juin, j’ai été invitée à intervenir au Cube d’Issy-les-Moulineaux lors d’une rencontre Doc@Paris DIY/Tutos/Fablabs. Ma présentation portait sur le phénomène des tutos YouTube. En voici le compte-rendu.

La déferlante des tutos

Dans son édition 2016, le petit Larousse a ménagé une place à 150 nouveaux mots, dont le nom commun « tuto ». La définition nous apprend qu’il s’agit d’un « guide d’apprentissage, sur support papier ou sur internet, constitué d’instructions visuelles (photos, vidéos) montrant comment réaliser une tâche dans des domaines très variés tels que les loisirs créatifs, le bricolage, la beauté, la cuisine, la photo, etc ». Le petit Larousse prend ainsi en compte l’émergence progressive d’un phénomène spécifique, qui n’est pas celui des tutoriels (un mot qui reste attaché à son origine informatique : un logiciel permettant de se former à d’autres logiciels), mais des « tutos ».

Lire la suite

Le public surprise des YouTubeuses DIY

Photo du meet-up de Miss Creatives au Printemps du DIY, 7 mai 2016. Cliché Béatrice Guillier.

Meet-up de Miss Creatives au Printemps du DIY, 7 mai 2016. Cliché Béatrice Guillier.

Masculin Singulier, étoile montante de YouTube parodiant (ou pas) les YouTubeuses beauté, s’est rapidement distingué par sa malicieuse entrée en matière, devenue incontournable dans ses vidéos. Face caméra, il apostrophe joyeusement son public d’un « Salut les filles… » immédiatement suivi d’une moue ennuyée et d’un hésitant « … et les… garçons ». Il souligne ainsi en quelques mots un problème qui m’est rapidement apparu au cours de mes recherches YouTubesques : le décalage entre l’audience apparemment souhaitée par les vidéastes et le public qui les regarde réellement.

Lire la suite

Le marteau et la patafix

barbara F déco chambre 1

DIY français – Déco chambre, par Barbara F, vidéo du 21 février 2015. Capture d’écran 02/2016

Si les vidéos Do It Yourself sont souvent l’occasion d’un retour en enfance tant pour les YouTubeuses que pour leurs spectatrices, c’est aussi du fait de l’attirail qui y est déployé. Paire de ciseaux rose bonbon, pistolet à colle miniature, scotch multicolore, les fournitures convoquées pour le bricolage du jour semblent tout droit sorties de la trousse flambant neuve d’une écolière, participant ainsi de l’éternel retour sur les bancs de l’école des YouTubeuses DIY.

Lire la suite

YouTubeuses DIY, de l’auto-dérision à l’auto-dénigrement.

 

asia crea - excuse

Asia Crea dans l’introduction de sa vidéo 4 DIY : Customisation et Décoration. Capture d’écran, 30/01/2016.

« C’est la première fois que je fais plusieurs DIY dans une vidéo, du coup j’espère que ça va vous plaire. J’ai eu quelques difficultés à faire le montage donc j’espère que le résultat est potable et que ça va vous plaire. Dites-moi en commentaire ce qu’il faudrait que j’améliore, si le son… Je sais que le son n’est pas assez fort, je ne sais pas pourquoi, je suis vraiment désolée, il faudrait… il faut que je vous trouve vraiment quelque chose pour que vous entendiez mieux, j’en suis consciente, ne vous inquiétez pas. N’hésitez pas à me dire en commentaire si ce genre de vidéos vous plaît. Donc la vidéo dure assez longtemps, donc je vais éviter de trop parler. j’espère qu’elle va vous plaire et que j’aurais bien expliqué, etc« . Dès l’introduction de sa vidéo 4 DIY : Customisation et décoration !, la YouTubeuse Asia Crea se lance dans une série d’excuses pour justifier ce qu’elle conçoit comme des points faibles de la vidéo qui s’apprête à être livrée aux yeux de son public. Celle-ci est ainsi d’emblée marquée du sceau de l’échec, dans un discours où l’hésitation et l’anxiété sont de mise, d’autant plus qu’au cours de cette logorrhée vient soudain se superposer à l’image une inscription rajoutée au montage pour rectifier une prétendue erreur de prononciation.

Lire la suite

« Faire la jeune fille », de la couturière de village à la YouTubeuse DIY

Séverine Jenny et sa jeune co-YouTubeuse d'un jour, Chloé. Vidéo Back to school 2015 - fournitures scolaires, capture d'écran.

Séverine Jenny et sa jeune co-YouTubeuse d’un jour, Chloé. Vidéo Back to School 2015 – fournitures scolaires, capture d’écran.

La semaine dernière, je m’interrogeais sur la présence sous les vidéos DIY de commentaires de spectatrices évoquant l’apparence de la YouTubeuse et non le bricolage qui leur était proposé. Aujourd’hui, je voudrais m’attacher à un autre glissement de registre fréquemment observé dans les commentaires de ces mêmes vidéos, l’appel à l’aide à la YouTubeuse.

Lire la suite

« Tu es trop belle » : quand le sujet éclipse l’objet.

Vidéo DIY Back To School par So Andy. Capture d'écran 21/11/2015

Vidéo DIY Back To School par So Andy. Capture d’écran 21/11/2015

Les commentaires enthousiastes se bousculent sous la vidéo, déroulant à l’infini des compliments dithyrambiques ponctués d’émoticônes mimant des baisers, parsemés de fleurs et de cœurs. Beaucoup d’entre eux saluent l’originalité et la qualité technique de la production (qu’il s’agisse de la vidéo elle-même ou de l’objet qui y est produit). Mais rapidement, on voit se glisser parmi eux des commentaires qui occultent la production de la YouTubeuse, au profit de son physique…

Lire la suite

Vidéo City Paris : de la vraie chambre au faux studio

Depuis le week-end dernier, je n’ai pu échapper au soudain et spectaculaire déferlement d’articles sur les YouTubeurs déclenché par la première édition de la Vidéo City Paris. J’ai donc hésité à faire ne serait-ce qu’un billet sur ce sujet, vous imaginant à l’avance souffler et regimber devant un énième décryptage de l’événement. C’est pourquoi je me contenterai de vous livrer une rapide réflexion à propos de cette photo, postée par le compte Twitter officiel de Vidéo City Paris le 6 novembre et accompagnée d’autres images montrant le Salon vide la veille de son ouverture :

VCP

 

Lire la suite

Ne jamais quitter la chambre d’enfant

Peter Pan entraînant Wendy hors de sa chambre. Peter Pan, 1953, Walt Disney.

Peter Pan entraînant Wendy hors de sa chambre. Peter Pan, 1953, Walt Disney.

Au fil de mes recherches sur les chambres de youtubeuses, un souvenir de mon enfance me revenait sans cesse : un épisode du film d’animation de Walt Disney Peter Pan, réalisé en 1953, et qui m’avait particulièrement marquée. Je revoyais M. Darling, le père de Wendy, George et Michael, vociférer en s’adressant à sa femme : « Wendy n’est plus une enfant ! Il est grand temps qu’elle ait sa propre chambre !« , puis ajouter en se tournant vers sa fille : « C’est comme ça ! Jeune fille, c’est ta dernière nuit dans la chambre d’enfant ! » (en anglais, c’est le terme « nursery » qui est employé pour désigner cette chambre où dorment les trois enfants). Ce passage par ailleurs absent du roman de James Barrie occupe une place centrale dans le dessin animé, puisqu’il constitue l’ultimatum qui motivera le départ de la fratrie pour l’Île Imaginaire en compagnie de Peter Pan.

Lire la suite

Vidéos Back to School : une éternelle rentrée

Écran-titre de la vidéo Back to School d'Hippos&Smiles. Capture d'écran.

Écran-titre de la vidéo Back to School d’HipposAndSmiles. Capture d’écran.

Depuis deux mois fleurissent sur Youtube des vidéos Do It Yourself jouissant d’une popularité toute particulière, les vidéos « Back to School ». Souvent déclinées en plusieurs volets pour pouvoir aborder tous les aspects de la rentrée, elles traitent aussi bien de la tenue à adopter pour cet événement que des conseils d’organisation du travail, en passant par les Do It Yourself indispensables pour bien débuter l’année.

Assises devant leur caméra, les jeunes youtubeuses se prêtent chacune à leur tour à l’exercice, parfois dès début août, parfois mi-septembre pour les retardaires qui finissent par céder aux demandes insistantes de leurs abonnées réclamant la vidéo la plus incontournable de l’année.

Lire la suite

Re-produire pour se re-connaître

« Ré-interroger nos modèles d’apprentissage et de transmission, re-penser nos manières de consommer, imaginer d’autres rapports aux autres, ré-utiliser les matériaux et objets disponibles en les détournant, en les décomposant, re-faire les choses différemment… Cette logique du « re » traverse l’état d’esprit et les modes d’action DIY » Delprat Étienne (coord.), Système DIY. Faire soi-même à l’ère du 2.0, Gallimard, Alternatives, 2013

Dans les conclusions souvent semblables de leurs vidéos Do It Yourself, les youtubeuses incitent leurs spectatrices à passer elles-mêmes à l’action, en usant le plus souvent d’un même terme, « reproduire ». Alors que les verbes évoqués par Étienne Delprat dans son ouvrage supposaient, par leur préfixe re-, une appropriation par le processus créatif, le verbe « reproduire » suppose une imitation, une restitution fidèle de l’original. Cette expression contraste avec les conseils sans cesse réitérés par ailleurs des youtubeuses, exhortant leurs spectatrices à varier les couleurs, formes et motifs de leurs créations. Mais elle reflète tout à fait l’état d’esprit de ce public tel qu’il transparaît dans les commentaires des vidéos.

Lire la suite

La chambre comme laboratoire du genre

Visages souriants, bras grands ouverts, les youtubeuses DIY nous convient dans leur chambre, ce « jardin clos peuplé de rêves » (1), selon la belle expression de Michel de Certeau. Si certaines ne laissent voir que leurs mains au cours des tutoriels, la majorité d’entre elles se mettent elles-mêmes en scène dans l’introduction de leurs vidéos, permettant à leurs spectatrices régulières de retrouver un décor familier. Sur les murs, les Do It Yourself trônent en évidence, rappelant à la fois la thématique de la vidéo et ce que chaque youtubeuse revendique comme l’expression de sa propre singularité.

Lire la suite

De dangereux DIY : péril en la demeure

Enjoy Phoenix souriante, le masque au chocolat sur la figure, la tête légèrement inclinée

Capture d’écran de la vidéo d’EnjoyPhoenix « [DIY n°8] : 4 Masques visage maison », 14 octobre 2015

Son visage radieux recouvert d’un masque beauté a fait le tour du web en quelques heures. Pour la deuxième fois cette année, la très médiatique EnjoyPhoenix, Marie Lopez de son vrai nom, est au coeur de la polémique suite à la publication de l’une de ses vidéos. Début septembre, la jeune youtubeuse mode, beauté et DIY s’était déjà attirée les foudres de ses détracteurs peu de temps après le lancement de sa nouvelle chaîne EnjoyCooking, en partageant une recette de brownies incendiaires. Elle avait en effet conseillé d’enfourner les fameux brownies à 300 degrés, suite à une confusion entre les degrés celsius et les degrés fahrenheit. Le 14 octobre dernier, le scandale à peine apaisé, elle a partagé une recette DIY de masque maison pour le visage à la cannelle.

Du DIY dans le boudoir !

Le carnet « Le boudoir et l’atelier » constituera une réflexion sur les loisirs créatifs à l’heure d’Internet, notamment à travers l’étude des tutoriels vidéos en pleine expansion sur Youtube. Je me concentrerai plus spécifiquement sur les vidéos « DIY » (Do It Yourself) françaises. Ces contenus mis en scène et filmés par des jeunes filles constituent en premier lieu des modes d’emploi pour la réalisation étape par étape de petits objets de décoration, mais s’inscrivent dans une dynamique générale, au côté de vidéos beauté et mode, qui fournit des clés à ses spectatrices pour se construire en tant que jeune fille. Ce carnet permettra ainsi de mettre en évidence les processus de transmission de normes genrées à l’oeuvre dans ces vidéos. Je serai ainsi amenée à m’interroger sur les questions historiques associant la femme et la sphère domestique, ainsi que sur la nature du lien qu’entretiennent les chaînes Youtube avec la presse féminine. Je travaillerai également la question de la représentation et de la mise en scène de soi, particulièrement prégnante à la pré-adolescence et à l’adolescence. Je serai également amenée à partager les résultats de mes enquêtes tant quantitatives que qualitatives visant à éclairer les modalités de la réception de ces vidéos.